Le challenge printanier ou la chasse aux capitons.

Cellulite. C’est le mot tabou quand le soleil pointe son nez et qu’on prend d’assaut les boutiques à la recherche des maillots dont on usera les couleurs pendant deux mois. 95 % des femmes sont pourtant concernées par ce revers. Les hommes s’en tirent plutôt bien avec seulement 2% de sinistrés. Question métabolisme, la parité homme-femme n’est pas au beau fixe. Itinéraire et explications d’un fléau essentiellement féminin.

« La peau d’orange » c’est quoi ?

Ce phénomène naturel non moins ingrat est dû à un stockage des graisses dans les couches les plus profondes de l’épiderme. Ce processus permet d’ailleurs aux femmes de stocker des réserves nutritives et énergétiques en vue d’une éventuelle grossesse. Les cellules de la peau qui réceptionnent ces graisses sont extensibles et peuvent gonfler jusqu’à augmenter dix fois leur volume. Obstruées et emprisonnées dans cette masse de collagène et de graisses, la peau prend un aspect capitonné et disgracieux qu’on appelle cellulite.

L’accumulation des toxines dans les tissus entraine peu à peu de la rétention d’eau ainsi qu’une compression des vaisseaux sanguins et terminaisons nerveuses. D’où l’hypersensibilité au toucher. Je ne vous apprends rien, les zones affectées sont assez typiques ; elles se manifestent au niveau des cuisses, des fesses, du ventre et parfois même des bras.Irrémédiable, on a expliqué la cellulite par trois principales causes. Hormonale. Entre la puberté et la ménopause, les femmes connaissent des bouleversements hormonaux importants à la fois naturels et artificiels. Les cycles menstruels, les grossesses ainsi que la pilule contraceptive entrainent une fluctuation du taux d’œstrogène qui chamboule le schéma des graisses tant dans la prise de poids que dans l’élasticité de la peau. Circulatoire. Une mauvaise circulation veineuse et lymphatique (vêtements trop serrés, manque d’activité sportive) favorise la formation et le stockage de capitons. Alimentaires. Une alimentation trop riche entraîne irrémédiablement un sur-stockage des graisses. Attention cependant, si une alimentation limite les dégâts, elle ne vous met pas à l’abri de la cellulite.

Les petits trucs anti-cellulite.

Rondes et minces, grandes ou petites, la cellulite met tout le monde d’accord et n’épargne personne. Un régime efficace ne fait pas tout. C’est généralement du muscle ou de l’eau qu’on a tendance à perdre à défaut de la masse graisseuse. La balance n’y voit d’ailleurs que du feu. Il faut donc adopter une diététique équilibrée et anti-cellulite avec des composants tels que champignons, des céréales ou des algues. A cela combinez une activité sportive régulière et pensez à boire beaucoup d’eau. Le tour est joué. Le café et le thé sont également de puissants diurétiques au quotidien à condition de ne pas en abuser. Après le sport pensez à finir votre douche avec un jet d’eau froide sur l’ensemble des zones à risques. Côté cosmétique, Somatoline Cosmetic vous propose de perdre vos rondeurs en dormant. Le pari est plutôt tentant.

Alimentation équilibrée, sport, eau, café et douche tonique et crème hydratante, vous détenez maintenant les armes d’une véritable chasseuse de cellulite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Protected by WP Anti Spam