Ma crème solaire avant tout 2/2

Dans notre dernier article à ce sujet, nous vous rappelions les bases d’une exposition prudente au soleil. Les types de peaux et les indices de protection solaire ne devraient plus avoir de secret pour vous.

Nous imaginons que vous vous êtes rendus dans votre parapharmacie favorite pour faire l’heureuse acquisition d’un soin. Car prendre soin de sa peau, c’est crucial. Surtout lorsqu’on sait que ce qui nous guette va au-delà de la simple brûlure. On parle de cancer de la peau.

Une femme en maillot de bain bronze sur la plage et se met de l'huile protectrice.

https://www.flickr.com/photos/tomypelluz/

Pourquoi bronze-t-on ?

Pour comprendre pourquoi les cellules dégénèrent au point de donner naissance à un cancer, penchons-nous sur le phénomène du bronzage. Lorsque les rayons ultraviolets du soleil cognent sur la peau, ils l’agressent et modifient le fonctionnement des cellules (point de départ des maladies).

L’organisme essaie alors de la protéger en fabricant de la mélanine, un pigment produit en surface qui va du brun au rouge. En plus de nous rendre dorés et canons, la mélanine a pour rôle d’absorber les ultraviolets pour les empêcher d’abimer des couches plus profondes de l’épiderme.

UVA & UVB

Partez du principe que tous les UV sont nocifs pour la peau puisqu’ils la perturbent. On peut différencier leurs effets selon leur catégorie :

  • Les UVA font bronzer la peau immédiatement, mais entraînent son vieillissement.
  • Les UVB permettent la synthèse de la vitamine D, mais agissent de manière sournoise. Ils font bronzer à retardement et provoquent les brûlures et coups de soleil du soir.
  • Les UVC sont les plus dangereux, mais l’atmosphère les filtre presque tous.

Veillez donc à vous procurez un soin qui protège contre les UVB et les UVA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Protected by WP Anti Spam