No poo !

Prendre soin de soi oui, mais de façon naturelle ! Voilà ce que prônent de plus en plus de femmes agacées par la présence de substances chimiques dans les cosmétiques et les produits de soin. Certaines d’entre elles ont décidé de revenir à des méthodes ancestrales d’hygiène, notamment pour les cheveux : le « no poo » était né !

Cheveux de femme.

https://www.flickr.com/photos/31055085@N03/

Attention, ici « no poo » fait référence à « no shampoo » et non pas au mot anglais signifiant « caca » -on notera une petite faiblesse marketing dans le nom de ce courant mais passons. « No shampoo » donc, est devenu le slogan de femmes voulant dire stop aux produits issus de l’industrie cosmétique et à leurs composés nocifs pour la santé. Le paraben, l’aluminium, l’isothiazolinone… tout autant de composants des shampoings et autres masques ayant des propriétés cancérigènes. Alors beaucoup sautent le pas et n’utilisent plus de shampoing. Un pari risqué pour la beauté des cheveux ? Détrompez-vous ! S’il semble difficile de se lancer, les adeptes du « no poo » ne reviendraient pour rien au monde à leurs anciennes habitudes de lavage. Pour celles qui voudraient tester, plusieurs méthodes peuvent être essayées selon votre budget, votre motivation et surtout votre type de cheveux.

  • Les produits naturels

Les plus motivées choisiront d’office des produits entièrement naturels. Argiles ou poudres végétales, ces matières brutes sont utilisées par les femmes en Afrique ou en Asie depuis la nuit des temps. Alors pourquoi ne seraient-ils pas bons pour nous ? Au banc d’essai on trouve le shikakai et le rassoul. Le premier est une poudre issue du broyage des cosses d’acacia et le second une sorte d’argile orientale. Que vous choisissiez l’un ou l’autre, la recette est la même : ils se mélangent avec de l’eau tiède et éventuellement d’autres produits comme de l’huile d’argan ou des huiles essentielles pour nourrir encore plus les cheveux. Une fois la pâte obtenue il ne reste plus qu’à l’appliquer puis la rincer normalement. Les cheveux deviennent alors brillants et surtout restent propre longtemps ! Ce qui est une bonne chose puisque les adeptes du « no poo » recommandent de se laver les cheveux le moins possible pour ne pas les agresser. Celles qui ne sont pas satisfaites par ces produits ont leur propre mixture : bicarbonate de soude, vinaigre de cidre et jaunes d’œufs font les bases de ces recettes de grand-mère que vous pouvez trouver sur une multitude de blogs de conseils (notamment celui d’Antigone XXI qui répond à toutes les questions).

  • Le « low-poo »

Les plus frileuses pourront se contenter d’acheter des shampoings doux,  bios ou  naturels vendus dans une parapharmacie en ligne : sans produits chimiques ils sauront satisfaire celles qui rêvent de produits sains. Une autre technique consiste aussi à uniquement se laver les cheveux en posant un masque ou un après- shampoing qui, plus doux, n’agresseront pas le cheveu. Ce concept de « no poo » tend à se diffuser aux autres cosmétiques et plusieurs stars comme Cameron Diaz passent maintenant au « no deo », recommandant de ne plus rien mettre… On reste assez sceptique chez Info Beauté Santé et on mise plutôt sur une pierre d’alun déodorante 100% naturelle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Protected by WP Anti Spam