De l’art de faire disparaître les cheveux blancs

Que se passe-t-il dans nos crins lorsqu’ils virent au blanc ? On s’est toutes et tous posé la question au moins une fois. Lorsqu’un cheveu adopte cette dégaine électrisée et cette couleur blanc-brillant, ce dernier signifie qu’il en a fini de voir la vie en couleurs. Son bulbe – ou follicule pileux – dans lequel est fabriquée la mélanine (le pigment du cheveu), a cessé son activité. Le cheveu signale donc qu’il a terminé ses cycles de repousses colorées, pour toujours. Rien que ça, et sans prévenir. Pas gêné.

Femme qui secoue ses cheveux longs.

https://pixabay.com/fr/users/Anemone123-2637160/

On estime que chacun a environ une dizaine de cycles de vie, de trois à cinq ans. Certaines zones se renouvellent plus vite que d’autres. C’est aussi la raison pour laquelle elles vieillissent plus vite. Ce blanchiment des cheveux s’appelle la canitie. S’il peut être dû à un ou des gros coup(s) de stress, il est davantage lié à l’âge et à la composition de l’ADN. Globalement, si vous constatez beaucoup de cheveux blancs sur la tête des membres de votre famille, attendez-vous à en avoir tout autant.

Parades anti-cheveux blancs

En cas de cheveux blancs, il existe plusieurs solutions. Premièrement, on évite de les épiler pour ne pas subir l’effet trous de mite. En plus, en repoussant, ils seront plus drus, plus droits et donc plus visibles.

Pour évaluer les dégâts et décider de la marche à suivre, le plus simple est de se rendre chez une conseillère en image ou un coiffeur pour un ton sur ton (s’il y a 20 à 30 % de cheveux blancs), ou une coloration permanente, si le réseau blanc est plus étendu. Cette dernière est très efficace mais demande de retourner souvent chez le coloriste et est assez agressive pour le cheveu. On recommande de ne pas faire de couleur uniforme mais plutôt de jouer avec les effets de lumière et de clair-obscur sur les longueurs, pour un rendu plus naturel.

On peut aussi tester la coloration végétale (jusqu’à 50 % de blanc) chez soi. Sans produit chimique, elle abîme nettement moins la fibre capillaire qu’une couleur permanente type.

Notez que si vous avez très peu de cheveux blancs, vous pouvez demander ce qu’on appelle un fil-à-fil. L’idée, c’est de colorer précisément les cheveux, sans toucher au reste de la chevelure. N’est tolérable que si on n’a que 5 à 10 % de blanc.

En dernier recours, pour une occasion et selon la coiffure, utilisez un spray colorant ponctuel afin de camoufler les quelques intrus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Protected by WP Anti Spam