L’épilation à la lumière pulsée je me lance ou pas ?

Qui n’a jamais rêvé de se débarrasser de la corvée de l’épilation ? Rasoir, cire, épilateur électrique… Douloureuses ou fastidieuses ces méthodes ne sont pas satisfaisantes. Pourquoi donc ne pas essayer l’épilation semi-définitive ? Info Beauté Santé vous en dit plus sur la lumière pulsée.

  • La méthode

Le principe est simple : des flashs de lumière chauffent le bulbe des poils et en détruisent la mélanine (le pigment). La lampe peut chauffer jusqu’à 70° ! Mais sur la peau on ne ressentira qu’un picotement et une sensation de chaleur. Statiquement cette méthode permettrait de détruire 90% des poils d’une zone. Tant de bonnes nouvelles feraient fondre n’importe qui ! Pourtant la technique de la lumière pulsée possède aussi quelques contraintes puisqu’elle ne fonctionne pas sur tous les types de peau. En effet la lumière reconnait plus facilement les pigmentations foncées. Cela signifie donc que les femmes aux poils plus bruns sont celles pour qui cette forme d’épilation est la plus efficace. Mais attention, plus la peau est foncée plus elle sera sujette à des brulures puisque la lumière ciblera aussi sa pigmentation. Cette méthode est même complètement contre indiquée pour les peaux métisses et noires. La candidate parfaite est donc la brune à peau pâle ! Pour elle les poils disparaitront plus rapidement.

  • Pas si définitive

Attention ! Il ne faut pas confondre l’épilation à la lumière pulsée avec l’épilation au laser. Cette dernière est une épilation définitive ne pouvant être pratiquée que par un médecin, la première est seulement semi-définitive. Avec la lumière pulsée il faudra en effet entretenir son épilation tous les deux ou trois ans. Il faudra déjà presque 15 mois pour épiler complètement une zone à raison de 5 à 10 séances par zone toutes les 8 semaines. Il faudra aussi pratiquer des gommages réguliers et bien hydrater pour préparer sa peau au traitement. Pour cela visitez ce site de produits régime discount, axé bien-être avec de nombreux produits cosmétiques naturels.

  • Les moins

Le temps de traitement est donc relativement long surtout qu’il faut éviter de s’exposer au soleil avant et après les séances et que des pauses se font donc en été. Mais ce n’est pas le seul inconvénient de la lumière pulsée. Si celle-ci est moins chère que le laser, le prix de la séance tourne tout de même autour de 100€. Bien sûr il existe des appareils maisons moins chers mais il faut se sentir capable de les manipuler. Et la manipulation de l’appareil est au cœur d’un débat agité autour des droits des esthéticiennes puisque celles-ci n’ont pas l’autorisation d’utiliser la technique du laser. Seuls les dermatologues et les médecins esthétiques en ont le droit ce qui fait enrager les esthéticiennes quand leurs collègues d’Europe sont autorisées à l’utiliser. Quant aux contres indications, elles s’appliquent donc aux peaux mates, mais aussi aux femmes enceintes, aux enfants et aux personnes prenant des médicaments, ceux-ci pouvant être photosensibilisants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Protected by WP Anti Spam