Santé Bio

Lorsque nous parlons de santé bio, la première chose à laquelle nous pensons est l’alimentation.

A l’époque actuelle, nous vivons dans une société de consommation qui prône la baisse des prix au détriment de la qualité des produits et de notre santé. Depuis plus d’une dizaine d’années, le bio, le naturel, le commerce équitable, le commerce responsable et l’écologie… sont arrivés sur le marché des biens de consommation. La production agroalimentaire est poussée à l’extrême, or à l’heure actuelle tout ne peut être consommé et un énorme gaspillage alimentaire est avéré. Il faut savoir que chaque année dans le monde, un tiers de la nourriture part à la poubelle.

Des campagnes de sensibilisation sont mises en place par les gouvernements pour tenter de le réduire, même si la tache reste encore très complexe. En effet, les consommateurs eux-même sont responsables de plus d’un tiers du gaspillage. Il y a un énorme travail de fond à réaliser et celui-ci ne pourra pas être accompli du jour au lendemain car il doit entrer dans les mœurs, ce qui n’est pas chose facile, particulièrement en fonction des catégories socio-professionnelles et de leurs cultures.

Si nous sommes de plus en plus sensibilisés à verdir nos assiettes et nos modes de vie, c’est dans le but de préserver et d’assurer la pérennité de notre planète et des générations futures. Il commence à entrer dans les mœurs de se soucier de la provenance des aliments, de leurs moyens de transport, de la consommation en fonction des saisons, et d’éviter le gaspillage… Des moyens tels que des étiquettes énergétiques se mettent doucement en place pour l’alimentaire comme c’est déjà le cas par exemple pour l’électroménager ou les logements.

Une alimentation saine pour un corps sain.

Les fruits et légumes sont composés de phyto-chimiques, (molécules qui donnent leur coloration aux aliments), celles-ci ont notamment un rôle important au niveau de notre système de défenses immunitaires et notamment des cancers. Ces molécules jouent aussi d’autres rôles, tels qu’un ralentissement du vieillissement des tissus, soit un effet anti-âge.

De plus, les fruits et légumes contiennent beaucoup de vitamines, de minéraux, d’oligo-éléments et de fibres ce qui est très bon pour notre corps car ils régulent le transit intestinal.

Il n’a jamais été réellement prouvé que les fruits et légumes bio étaient meilleurs pour la santé. Tout d’abord, légumes bio ou pas, il est nécessaire de les consommer au maximum au frais, car ils perdent sinon très vite beaucoup de vitamines et de sels minéraux. Cependant, le point positif des légumes bio, c’est qu’ils respectent la saisonnalité, ils sont récoltés à maturité et frais lorsqu’ils sont issus d’une production locale, on retrouve la même chose pour la viande ou le poisson. Pour ce qui est du goût, il reste plus ou moins équivalent en fonction de la qualité des produits, bio ou pas.

Il faut cependant savoir qu’une alimentation provenant d’une agriculture biologique respecte davantage l’environnement, qu’elle se réalise sans aucun engrais chimique, ni pesticide et surtout qu’elle ne contient aucun OGM. Quant aux animaux, ils sont élevés dans des conditions naturelles, c’est-à-dire en liberté et à la lumière du soleil. Les poissons d’origines biologiques profitent de plus de place et nagent dans des eaux de qualité, ils sont issus de l’aquaculture (saumon, daurade, loup) et nourris avec des mélanges de farines de poissons et de végétaux biologiques.

 

Bref, une alimentation variée, de qualité et équilibrée est la clé du succès et de la longévité et vous permettra de se sentir bien dans son corps. L’alimentation est la base du bien-être et d’un développement personnel optimal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Protected by WP Anti Spam