Calendula : l’ami des bébés et des plus grands

On l’appelle aussi le « souci des jardins »,  ça ne vous dit rien ?

En cosmétique on lui a donné le nom de Calendula. Ces fleurs à l’apparence assez ordinaire ont de longs pétales jaunes, tendant parfois à l’oranger. Elles fleurissent aux premiers jours du printemps.

Cette fleur méditerranéenne au physique assez commun est pourtant dotée d’une multitude de vertus médicinales et domestiques. Elle est par exemple un puissant anti-œdémateux (troubles respiratoires) et antioxydant. Elle est également un puissant antiviral  utilisé pour beaucoup de vaccins et médicaments. Antivenimeux, anti-tumoral, antibactérien, antifongique, Anti-tout ! Vous ne la regarderez plus de la même façon quand vous la croiserez au jardin. Le teint crémeux et foncé du beurre ? C’est encore elle. La fleur de Calendula sert également de colorant alimentaire.

Parlons peau et revenons à nos moutons.La fleur de Calendula est connue depuis longtemps pour ses propriétés apaisantes et régénératrices du tissu épidermique. En quelques mots, elle répare les peaux les plus desséchées. Nombreux sont d’ailleurs les laboratoires qui l’ont utilisé comme fer de lance de nombreux produits de parapharmacie. C’est par exemple le cas de Weleda qui a lancé toute une gamme de crèmes, savons huiles de massage faits à partir de fleur de Calendula.  Fleurs qui sont d’ailleurs cultivés biologiquement dans des jardins spécialisés. Le laboratoire Klorane a créé « Klorane BéBé » une gamme de produits conçus spécialement pour respecter la peau et les cheveux des nourrissons.

Les agresseurs de la peau de bébé

« Peau de bébé » : une peau velouté à la douceur si exquise et qui respire l’innocence et la tendresse. En un mot, une peau à croquer. Et c’est parce qu’elle si douce et si précieuse qu’elle est fragile et sensible. Chez les nouveau-nés et les enfants en bas-âge, l’épiderme (les premières couches de peau) contiennent très peu de mélanocytes (cellules responsables de la pigmentation de la peau). C’est ce manque de mélanocytes qui explique le teint très clair des peaux de bébé et donc leur hypersensibilité notamment aux rayons UV. Le derme (couche la plus épaisse de la peau) est également beaucoup plus fin et les fibres élastiques sont beaucoup plus fines que chez un adulte.

Parmi les ennemis des peaux de bébé on retrouve les irritations et l’humidité prolongée dues au port de couches, le maintien dans une position allongée, l’eau qui selon votre emplacement géographique peut être saturée en calcaire, la chaleur, le froid, le soleil, la pollution… La liste est longue. Inutile toutefois de céder à la paranoïa, utilisez simplement des produits adaptés comme vous le feriez pour votre propre corps.

Des produits adaptés pour une douceur à toute épreuve.

En grandissant, les fonctions de la peau se mettent en place et parviennent à se défendre sans l’artifice des béquilles dermatologiques. En attendant les deux ans de votre enfant, il faut vous munir de produits doux et hypoallergéniques pour minimiser les risques d’allergie.

Il existe ainsi des laits, savons, shampoings, parfums et crème pour bébés composés d’une vingtaine d’ingrédients – contre cinquante pour ceux des adultes – qui ne sont ni colorés ni parfumés.

Vous l’aurez compris, pour vous comme pour lui, la peau d’un bébé mérite précautions et produits adaptés. Et si vous aussi avez la peau sensible, rien ne vous empêche de faire l’impasse sur la trousse de bébé, cela reste entre vous et moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Protected by WP Anti Spam