Fermez les volets pour dormir !

Oui, cela paraît un peu rude d’entamer un article avec une injonction et un point d’exclamation. Cependant, il en va de votre santé ! Pour celles et ceux qui ne le savent pas encore, il est essentiel de rabattre les battants de ses volets en bois, en aluminium ou en PVC, et de se plonger dans le noir total pour dormir.

C’est là qu’interviennent les accessoires de volet basiques tels que les espagnolettes. Ils permettent de vous couper des lumières de la rue, et ceci est crucial. Trop de gens ignorent à quel point le corps a besoin de suivre convenablement les cycles du jour et de la nuit pour être en bonne santé.

Un nourrisson dort paisiblement.

https://www.flickr.com/photos/tudor/

La seule exception tolérée est celle qui touche les achluophobes, c’est-à-dire, les individus souffrant de la peur du noir. Ceux pour qui c’est étranger n’ont pas d’excuse. L’exposition à la lumière artificielle engendre un ensemble de phénomènes biologiques notables et nuisibles, contrairement à l’exposition à la clarté de la Lune, car leur intensité est nettement différente.

Quelques explications

Un écran, la diode d’un téléviseur en veille ou d’une multiprises suffisent à perturber la production de mélatonine, hormone du sommeil. Produite dans la glande pinéale du cerveau, c’est elle qui régule les rythmes chronobiologiques. Elle est sécrétée dès la tombée de la nuit et se charge d’abaisser la tension sanguine, la glycémie et la température corporelle, facteurs indispensables d’une nuit réparatrice.

Les dérèglements dus à une exposition prolongée à la lumière artificielle sont multiples. Ils peuvent conduire à des symptômes dépressifs, des affaiblissements du système immunitaire, une modification du métabolisme et de l’appétit, ainsi qu’un plus grand risque de stocker les graisses (surproduction de cortisol).

Pire, cela aurait un lien avec le développement de cancers, notamment celui du sein chez la femme. Les scientifiques peinent à expliquer pourquoi, mais un certain nombre d’études montrent des corrélations entre une exposition coutumière à la lumière artificielle la nuit, et le développement de cette maladie.

Cela vous suffit-il à opter pour l’obscurité ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Protected by WP Anti Spam