Comment diagnostiquer un état de stress post-traumatique ?

Les états de stress post-traumatique peuvent avoir différentes causes, généralement ayant mis la personne concernée dans une situation traumatisante, comme son nom l’indique. Pour soigner les troubles qui en résultent il est possible d’accompagner une thérapie par des antidépresseurs. Ayant fait ses preuves auprès de la communauté scientifique la méthode EMDR auprès d’un spécialiste soigne de nombreux patients atteints par des troubles de stress post-traumatique. Quels sont ces troubles et comment les diagnostique-t-on ?

Stress post-traumatique.

https://pixabay.com/fr/photos/femme-face-l-intimidation-stress-2696408/

Comment ces troubles arrivent-ils ? 

Lorsqu’une personne vit un événement traumatisant, généralement ceux provoquant un sentiment de peur, d’impuissance ou d’horreur, le cerveau ne parvient pas à traiter l’information correctement et celle-ci reste en suspens, prête à resurgir. Chaque individu réagit évidemment différemment face à chaque événement, bien qu’on ignore pourquoi.

Quels sont-ils ? 

Ainsi, les troubles liés à un stress post-traumatique présentent quatre catégories de symptômes. 

Les premiers concernent la réapparition et la reviviscence des souvenirs liés au stress. Ce sont généralement des réapparitions involontaires et indésirables, dans des cauchemars récurrents par exemple ou des flash-backs. Il a déjà été remarqué que des événements similaires peuvent rappeler des souvenirs, comme des feux d’artifices déclenchant des souvenirs d’explosions.

Les seconds traitent de l’évitement qu’une personne peut avoir vis-à-vis de tout ce qui risque de rappeler le traumatisme. Ceci peut-être aussi bien un parc, un restaurant, ou un groupe ethnique.

Troisièmement, certains symptômes se remarquent par des changements d’humeur et des pensées négatives. La dépression s’empare fréquemment des personnes atteintes et les rend plus lointaines ou présentant moins d’intérêt envers des activités qu’elles aimaient auparavant.

Enfin, la vigilance ou les réactions vont être altérées. La concentration ou l’endormissement deviennent difficiles et il arrive que la vigilance face à des signes d’alerte augmente.

Quel diagnostic et traitement ? 

Les diagnostics se font sur la base de critères précis et examen clinique. 

Pour le traiter il est préférable de suivre une thérapie cognitive accompagnée, dans certains cas, par la prise d’antidépresseur. Ce sont des symptômes que des thérapies EMDR traitent correctement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Protected by WP Anti Spam