Quels sont les bienfaits de la danse sur la santé ?

S’il est une activité physique pratiquée depuis la nuit des temps, c’est bien la danse. Qu’elle soit populaire ou de cour, elle était au Moyen-âge l’occasion parfaite de courtiser son ou sa bien-aimée. Preuve en est, le premier livre rédigé à ce sujet est daté de la première moitié du XVe siècle. Antonio Cornazzano, maître à danser des enfants du duc de Milan Francesco Sforza, publiait le premier traité sur les danses. Aujourd’hui, les ouvrages et les éloges affluent. Grâce à la mondialisation, les types de danses sont également plus variés. Danses africaines, orientales, asiatiques, autant de nouveaux domaines à explorer. Mais alors pourquoi cette fascination historique ? Et quels sont les bienfaits de la danse ? Voici quelques éléments de réponse.

Couple en train de danser.

https://pixabay.com/fr/photos/couple-paire-relation-l-amour-4325416/

Les bienfaits physiques

Une étude menée par Dafna Merom, Ding Ding et Emmanuel Stamakis (tous trois chercheurs au Journal américain de médecine préventive) fait le lien entre la pratique de la danse et le risque d’accidents cardiaques. Aussi, selon leurs essais, les personnes pratiquant la danse de manière régulière avaient moins de chance de souffrir de maladies cardio-vasculaires que le reste de la population. Selon cette même étude, la danse aide à la perte de poids si elle est suivie d’une diète ciblée. En effet, danser pendant une heure permet de brûler 400 calories (soit l’équivalent de 800g d’ananas par exemple).  Sollicitant tout ou partie des zones musculaires du corps humain, elle peut être un moyen naturel et idéal pour se muscler.

Les bienfaits psychologiques

Si les termes de « sérotonine » et de « dopamine » nous étaient complètement étrangers il y a encore quelques années, ils font désormais partie du langage courant. Ces deux hormones dites « du bonheur » sont sécrétées par l’organisme en cas d’activité jugée satisfaisante par notre corps. Cependant il existe deux types d’hormones : les instantanées et les prolongées. Un moyen d’activer de manière quasi-instantanée ces dernières est, par exemple, de manger des sucreries. Le sentiment de plaisir sera immédiat mais disparaîtra après quelques minutes, voire secondes. Opter pour la sécrétion prolongée est une bien meilleure idée. Bien que nécessitant un effort physique, elle fait ressentir un état de sérénité et de bonheur intense pendant plusieurs heures après la pratique de la danse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.