Que faire si on constate qu’une personne âgée a chuté ?

Comment réagir si un proche âgé est régulièrement victime de chutes ? Quelles sont les mesures de prévention que vous pouvez prendre ? Véritable appréhension pour les personnes âgées comme pour leur famille, la perte de verticalité peut entrainer de graves séquelles…

Homme âgé souriant en regardant l'horizon.

ttps://unsplash.com/photos/u_CvU45FLH8

Les facteurs de risques de chute

Les chutes chez les séniors sont une vraie préoccupation et une grande source d’angoisse pour les proches. En vieillissant, le risque d’accident augmente chez les personnes âgées. C’est la raison pour laquelle dans une petite maison de retraite familiale, les soignants surveillent continuellement les déplacements des séniors. Et les causes peuvent être multiples :

  • Un logement peu adapté, l’absence de barre de maintien…
  • Des troubles de l’équilibre liés à l’âge ou à une maladie ORL
  • Des troubles de la vision ou des vertiges qui rendent les déplacements beaucoup plus difficiles
  • La prise de certains médicaments qui affectent les perceptions et les réflexes

Adoptez les bons réflexes

Une personne âgée est tombée sous vos yeux ? Le premier réflexe sera de lui parler pour s’assurer qu’elle est toujours consciente. Dans le cas contraire, il faut appeler les secours sans attendre une minute.

Dans un second temps, vous pouvez l’aider à se relever. Questionnez cette personne sur les éventuelles douleurs ressenties. Même si elle vous dit qu’elle n’a pas mal, une consultation chez un médecin est recommandée. Il convient de s’assurer qu’il n’y a aucune séquelle !

Enfin, continuez à « surveiller » pendant quelques temps. Le syndrome post-chute entraine des réflexes moins performants et surtout une augmentation de l’anxiété avec la peur de tomber une nouvelle fois

Lorsque c’est très fréquent, certaines solutions sont à envisager …

Pour prévenir d’autres chutes et pour sécuriser le logement, certains aménagements peuvent être réalisés. Par exemple, ajouter des barres de maintien dans les couloirs ou la salle d’eau. Mais aussi retirer les tapis afin d’éviter de se prendre les pieds dedans. Et surtout, ne négligez pas l’éclairage. Une luminosité insuffisante accroit le risque de chute.

Pour plus de tranquillité, il existe également des détecteurs de chute qui vous alerte au moindre mouvement inhabituel. Vous serez ainsi averti en cas de renversement et pourrez intervenir le plus rapidement possible (ou appeler les secours au plus vite).

Vous pouvez également envisager de l’inscrire dans un EHPAD. Certes ce n’est pas une décision facile à prendre pour les proches, mais il peut être envisagé de faire une demande d’inscription en maison de retraite. Il s’agit d’une alternative pour s’assurer que la personne âgée en question soit prise en charge quotidiennement, en sécurité et accompagnée à chaque étape de la journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.