A chacun son sport

Avec le froid vous vous en êtes remis au laisser-aller hivernal ? Les beaux jours reviennent et vous êtes en quête du bon sport à pratiquer ? Info Beau Santé vous dresse  le tableau des sports à pratiquer et quelques conseils santé.

Les sports collectifs.

Si l’on conseille assez souvent aux parents de faire pratiquer aux enfants des sports collectifs, c’est avant tout pour l’aspect relationnel. Le basket par exemple est un sport se pratiquant à 5 sur le terrain, il facilite les échanges. Ses techniques, spécificités et règles en font un sport adéquat pour améliorer adresse, endurance et résistance ainsi que muscler les membres supérieurs. Le Football Américain incarne qualités relationnelles et collectives du rugby, il apprend la maîtrise et la canalisation du sport. Il incarne également celle du Judo dans son aspect individuel en un contre un et dans les rapports de force. Le Handball, lui est un sport complet puisqu’il fait travailler les bras, les jambes et l’adresse au travers des déplacements. C’est un sport davantage axé sur l’effort court et immédiat que sur l’endurance. Il développe le sens des réflexes et pour ce sport aussi, le caractère social est très important. Comme dans tous les sports collectifs de ce type, le danger se trouve dans les entorses, luxations musculaires, claquages et autres. Le Rugby et le Football ne sont pas des sports dangereux mais il existe des blessures récurrentes comme les traumatismes crâniens, les luxations de l’épaule, fractures de la cheville, luxations des tendons, fractures du ligament externes…

Les sports individuels.

Les sports individuels ne sont pas forcément destinés aux personnes solitaires, loin de là. La pratique d’un sport en elle-même est assez socialisante. Toutefois, ces sports qui ne nécessitent pas de collectif sont davantage faits pour les personnes qui sont dans le dépassement de soi.
Les arts Martiaux.
Le Judo
, par exemple est un sport assez physique contrairement aux apparences. Il fait travailler l’ensemble des muscles et développe la qualité gestuelle ainsi que la perception du corps dans l’espace. C’est aussi un sport qui incite au contrôle de soi et à la régulation personnelle, que l’on soit hyperactif ou plutôt timide. Le Karaté, lui, apporte à ses amateurs la coordination et l’équilibre. Il permet de canaliser l’énergie, voire de se défouler. Pour les personnes, déjà plus ou moins musclées, le karaté maintient la masse musculaire.

Bien-être, relaxation et performance.

Si chaque sport a ses usages, ses défauts et qualités, il y en a un qui rassemble plusieurs vertus au loisir comme à la compétition : la natation. N’avez-vous jamais remarqué la profonde détente musculaire que vous éprouviez après quelques longueurs dans votre piscine. Idéale pour les personnes qui souffrent de contractions musculaires après des journées passées au bureau, la piscine saura tendre et détendre vos muscles. Effet relaxation réussie! Il est d’ailleurs intéressant d’apprendre à maîtriser plusieurs nages, ce qui améliore le souffle, la force et la vitesse.
La brasse est par exemple un excellent exercice pour tonifier les pectoraux et les muscles des bras (biceps et triceps).
Le dos crawlé est recommandé aux personnes souffrant de problème de dos au niveau de la colonne vertébrale.
Pour celles-ci comme pour les autres, l’effort musculaire est intense. Contrairement aux autres sport que l’on pratique en salle ou en plein air, la notion d’effort met beaucoup plus de temps à se faire sentir grâce à la légèreté de l’eau. La natation met d’accord les personnes stressées, les personnes souffrant de mal de dos, etc. On s’accorde même à dire que c’est sport le plus complet dans le cadre d’un régime. Attention tout de même, quant aux pratiques sportives et notamment à la natation, au retour d’adrénaline qui parfois empêche de dormir et procure un effet d’excitation. Attention également aux irritations, douleurs musculaire, etc.
Huiles de massage, crème hydratante, savons au PH neutre, pansements, n’hésitez pas à faire le plein dans vos parapharmacies.

Le sports sont nombreux et variés. Il faut savoir conjuguer les goûts et les envies tout en restant à l’écoute de son corps. Et vous quel sport pratiquez-vous ?

Pour vous exprimer sur ce sujet, identifiez-vous ici. Pas encore de compte? Créez-le en quelques minutes seulement: Inscription Info Beauté Santé.

Parapharmacie : quelle consommation Bio ?

L’adage dit que la réponse n’est importante que si l’on pose la bonne question. En matière de produits para-pharmaceutiques, l’heure n’est plus de se savoir s’il faut consommer bio mais comment. En effet, la santé, le bien-être et la préservation de l’environnement font partie des principales préoccupations des Français.

Leur défi est de trouver des produits d’origine naturelle, certifiés Bio, qui marient plaisir et performance. Les produits bio les plus populaires sont les soins spécifiques au visage et au corps, sans manipulation chimique ou recours à des substances pétrochimiques. Les attentes sur ce marché ne sont pas innombrables mais très précises. Le conseil : testez quelques produits au début avant de vous lancer dans une consommation de crème jour et nuit.

Aujourd’hui, nous avons testé pour vous les produits de la marque Nuxe, l’une des marques de cosmétologie les plus vendues en pharmacie et parapharmacie. Ce laboratoire, créé en 1957, propose une gamme de produits orientée sur l’aromathérapie. Corps, visage, mains… chaque partie de votre corps trouvera son bonheur. Ce que nous avons apprécié ? Au-delà des noms enchanteurs et du plaisir de la texture des produits, c’est bien la richesse des informations disponibles sur le site de l’enseigne qui nous a rassuré. Sécurité et accessibilité, c’est ce que nous avons recherché et trouvé chez Nuxe.

Et vous, quelle consommation de la cosmétique bio avez-vous ?

Pour vous exprimer sur ce sujet, identifiez-vous ici. Pas encore de compte? Créez-le en quelques minutes seulement: Inscription Info Beauté Santé.

A l’approche de Pâques : Les bienfaits du Chocolat.

Douceur anti-Fatigue, plaisir anti-déprime, il est de notoriété publique que le chocolat peut être bon pour le moral et  bon pour le corps. Cela tombe bien, à quelques jours des fêtes de Pâques, l’équipe d’Info Beauté Santé a décidé de vous tirer un petit tableau des bienfaits du Chocolat pour vous inciter à  consommer sans trop culpabiliser.

Le Saviez-vous ?

Un antidépresseur naturel. Le mythe s’en sort indemne, la présence de neurotransmetteurs dans le cacao connus sous les noms d’endorphine, sérotonine et l’anandamide influent sur l’humeur et sont associées à une action anti-stress apaisante.
Un stimulant naturel. Le Chocolat vient s’ajouter à la longue liste des antioxydants naturels qui œuvrent dans la régénération des cellules de la peau ; il ralentit par conséquent le vieillissement cutané.
Une tablette de chocolat noir = Un verre de vin rouge. L’équation ne saute pas aux yeux, pourtant des études scientifiques ont démontré que l’ingestion d’aliments ou de boissons riches en flavonoïdes avait des effets bénéfiques sur la santé cardiovasculaire. Cette molécule prévient le cancer et les maladies du cœur.
Le Chocolat, une toxicomanie douce. Il a été constaté que certaines personnes consommaient le chocolat en grande quantité (entre 100 et 500 grammes par jours voire plus). Les consommateurs invétérés de chocolat seraient, parait-il, des individus animés d’un haut degré psychique qu’on retrouve notamment chez les sportifs, personnes travaillant beaucoup parfois tard, anxieuses de nature, fumeuses…
L’arrêt brutal de la consommation de Chocolat déclencherait des crises d’angoisses pour les consommateurs réguliers. Cela ne vous rappelle rien ? Les résultats scientifiques semblent donc attester l’hypothèse selon laquelle la Chocolatomanie constituerait une forme de toxicomanie douce.
La quantité idéale à consommer. Comme beaucoup de produits de prédilection faisant l’unanimité, le chocolat doit être consommé de façon raisonnable pour en apprécier la saveur et les bienfaits.
100 grammes de chocolat (avec un fort pourcentage de cacao pur) contiennent environ 525 kcal. Pour 12 kcal si on substitue 100 grammes de chocolat à 100 grammes de concombre. Voilà un chiffre qui en dit long.

Pâques vous fera donc apprécier ou ré apprécier les vertus du chocolat, c’est sereinement que nous vous laissons à la merci de la tempête de Pâques. On se retrouve prochainement avec des articles sur les régimes et produits minceur. La petite blague était trop facile. 

Un dernier conseil ? Privilégiez le Chocolat Noir. Sa teneur en cacao est plus élevée que les autres chocolats, il est d’ailleurs le chocolat le moins riche en matières grasses. Le plus calorique étant le chocolat blanc.  . L’équipe Info Beauté Santé vous souhaite de Joyeuses Fêtes de Pâques.

Pour vous exprimer sur ce sujet, identifiez-vous ici. Pas encore de compte? Créez-le en quelques minutes seulement: Inscription Info Beauté Santé.